Poscio

Montpellier - Opéra le Corum - 18h00

Orchestre National de Montpellier, Direction : David Nienmann

Estelle Poscio, soprano

  • Johann Strauss fils, Le baron tzigane - ouverture
  • Johann Strauss fils, La chauve souris - Mein herr Marquis
  • Eduard Strauss fils, Mit Vergnoügen, polka schnell opus 228 (Avec plaisir)
  • Carl Zeller Der vogelhändler, Schenkt man sich Rosen in Tirol en si bémol majeur, (si l'on vous offre des roses au Tyrol)
  • Johann Strauss fils, Kaiser Walzer opus 437 La Valse de l'Empereur
  • Franz Lehar Giuditta Meine lippen, Sie Küssen so Heiss (mes lèvres donnent des baisers enflammés)
  • Johann Strauss fils, Künstler Quadrille opus 201
  • Robert Stolz Der Favorit Du sollst der Kaiser meiner selle sein (Tu seras l'emprereur de mon ame)
  • Johann Strauss fils, Auf der jagd opus 373 ( A la chasse)
  • Franz Lehar Le pays du sourire - Ich möcht wieder einmal die heimar seh'n (Je voudrais revoir encore une fois ma maison (non chanté)
  • Johann Strauss fils, Waltzer An der schönen blauen Donau opus 314 (Sur le beau danube bleu)

Décidé au dernier moment, ce petit intermède musical, juste avant le réveillon, nous plonge dans la tradition viennoise des concerts du nouvel an.

Airs et morceaux connus s'enchainent et David Nienmann, chef assistant de Montpellier conduit l'orchestre avec enthousiasme.

Soprano qui nous est inconnue, Estelle Poscio ne s'impose pas naturellement. Il faut dire que compte tenu d'une réservation tardive, nous faisons l'expérience d'une des places les plus hautes de la salle, position assez inhabituelle pour nous.

Sans que sa partie soit très lourde ( 4 airs chantés ), elle annonce à la fin de l'extrait de Stolz, qu'elle perd sa voix et qu'elle est dans l'obligation de s'arrêter.

L'orchestre finit avec vaillance et assure en version orchestrale le bis qu'elle avait prévu, avant de terminer par l'incontournable Marche de Radetsky, avec la tradition de la direction de la salle qui scande le rythme par le chef....